L’organisation du nouveau Festival a débuté : chacun.e est bienvenu.e dans l’ équipe

Nous vous l’annoncions dans un précédent article : les monts qui pétillent lancent leur nouveau festival. Il se déroulera au printemps 2023.

La première réunion du 7 septembre a été l’occasion pour la dizaine de participants d’échanger autour du thème de l’imaginaire et de futurs possibles et souhaitables. Les idées ont fusé de toutes parts : faire parler le paysage, accueillir la.le ministre de l’imaginaire, jouer, inventer des histoires dont nous serons les héros, faire groupe, créer, donner aux jeunes l’espace de rêver, correspondre avec des habitants du futur … Rappelez-vous : lors du festival des mobilités qui pétillent en 2021, nous avons fait la rencontre d’Asha, qui a 11 ans et vit en 2050. Nous vous invitons à re-lire ou écouter ses lettres (disponibles ici  LIEN). Elle semble avoir bien envie de nous accompagner cette fois encore !

Cette riche discussion a fait émerger le besoin d’intégrer des jeunes dans l’organisation de ce festival. Nous prévoyons de contacter différentes structures et tous les jeunes qui souhaiteront s’investir seront les bienvenus !

Jeunes de tous âges (jusqu’à 100 ans et plus), si vous souhaitez nous rejoindre, il n’est pas trop tard.

La prochaine réunion aura lieu le 5 octobre à 20 h à notre local à Viscomtat (en face de l’école).

Venez faire pétiller votre imaginaire pour créer tous ensemble un festival magique !

Appel à bénévoles pour baliser des sentiers de randonnée avant le 14 septembre !

Nous vous l’avons annoncé plus haut : le groupe Mobilités a contribué au festival Au village sans prétentions en créant un guide afin de se déplacer autrement sur le festival organisé à Saint-Didier-sur-Rochefort du 14 au 18 septembre. Les plus curieuses et curieux d’entre vous seront allés jeter un œil à notre guide et auront constaté qu’un certain nombre de chemins piétons ont été créés. Maintenant, c’est à vous de jouer ! Nous avons besoin d’aide pour baliser les six itinéraires piétons du festival.

Vous aimez marcher ? Vous avez une heure ou deux à tuer ? Contactez-nous (lea.pignard@lesmontsquipetillent.org) et nous vous fournirons un kit de balisage composé : d’un sac à dos Les Monts qui Pétillent, l’itinéraire à baliser, des balisages à accrocher tout au long du sentier ! Il n’y a plus qu’à aller baliser avant le 14 septembre !

Aller randonner, découvrir nos chemins et contribuer à l’organisation d’un bel évènement sur notre territoire, n’y a-t-il pas de meilleure façon d’allier l’utile et l’agréable ?

Du 14 au 18 septembre, rendez-vous à Saint-Didier-sur-Rochefort !

Vous l’attendiez avec impatience ? Nous aussi ! Le festival Au(x) village(s) sans prétention se déroulera à Saint-Didier-sur-Rochefort et alentours du 14 au 18 septembre. Au programme : soirée film au cinéma de Noirétable, spectacles pour enfants, grand bal folk et surtout… plein de concerts pour petits et grands.

La section « Le festin des arts » de l’association Rendez-vous en pays Nétrablais a travaillé sans relâche pour vous proposer cet ambitieux programme que vous pouvez retrouver ci-bas. Le groupe Mobilités a été mis à contribution pour vous proposer de vous déplacer autrement tout au long du festival ! A pied, à vélo ou en co-voiturage, quoi de mieux qu’un événement hors du temps pour essayer de nouveaux modes de déplacement ? En complément du programme, vous trouverez également notre guide avec des sentiers balisés spécialement pour l’occasion ! Retrouvez le programme ici et écrivez-nous à l’adresse lea.pignard@lesmontsquipetillent.org pour recevoir le guide de déplacements par mail!

 

Une nouvelle salariée pour la rentrée!

Bonjour ! Je suis Noémie Becker, la nouvelle salariée des Monts qui Pétillent. J’ai eu le plaisir de faire ma rentrée le premier Septembre à Viscomtat (tout comme mes trois enfants qui sont scolarisés à l’école juste en face de nos bureaux actuels … une expérience insolite) et de rejoindre l’équipe « Mobilités ». Je suis aussi nouvelle dans la région puisque je me suis installée à Viscomtat le mois dernier avec ma famille après 9 ans passés en Allemagne. Je suis une personne bavarde, curieuse et optimiste, avec un esprit scientifique (auparavant j’étais enseignante-chercheuse en biologie de l’évolution) et un brin de folie créative. Les valeurs qui me tiennent le plus à cœur sont la diversité, le plaisir et la connaissance. Dans mon temps libre je lis, je partage du temps avec ma famille et mes amis (souvent autour d’une table bien garnie), je pars à la rencontre des autres espèces et des paysages, je couds… et prochainement je serai aussi là pour épauler mon mari qui s’installe comme maraîcher.

J’ai hâte de rencontrer les membres de l’association et de découvrir la région. A très vite !

Noémie.

Lancement du Festival de printemps!

Bonjour les joyeuses et joyeux,

Les monts qui pétillent lancent leur nouveau festival. Il se déroulera au printemps 2023.

Dans le contexte que nous connaissons, changement climatique, effondrement de la biodiversité, guerres, épidémies, etc, comment se projeter vers un horizon avec un territoire rural, joyeux, ouvert, dynamique, en harmonie avec le vivant ?

Cette question nous taraude. Elle nous touche toutes et tous et dans tous les pans de nos vies, alimentation, éducation, soin, mobilités, etc.

Aussi, lors du festival 2021 des mobilités qui pétillent, nous avons vécu des expériences incroyables avec les ateliers d’écriture animés par Gabriel de Richaud qui nous amenait explorer demain. Aussi, il y a eu, Correspondances, et ces lettres échangées entre une enfant du présent et du futur. Asha ne nous quitte plus ! Dans ce prolongement, une idée a germé : régénérer nos imaginaires pour se projeter, aborder cet avenir sombre, incertain – créer un ministère des imaginiaires.

Alors, cher.e habitant.e du présent, nous vous invitons à rejoindre l’équipe du nouveau festival des monts qui pétillent pour mettre en mouvement tout cela. Activer nos imaginaires pour aborder ce futur sombre et incertain.

Rejoindre l’équipe du festival c’est proposer ces idées pour aborder ces sujets, monter un programme, définir la durée, les lieux, les modalités… c’est rencontrer des personnes nouvelles, d’ici et d’ailleurs. C’est apprendre, faire avec d’autres si on ne sait pas. c’est vivre une expérience riche et intense d’intergénération, de création, de connexion aux habitants. Alors intéressé.e pour tenter l’aventure ?

Notre 1er rdv se déroulera le 7 septembre de 20h30 à 22h30 dans notre local-appartement à Viscomtat (en face de l’école) et en zoom.

L’objectif sera de faire connaissance et de faire un 1er tour des envies, idées, énergies en présence pour ce festival. C’est aussi le moment d’exprimer en quoi cela vous motive et vos possibilités de contribution.

D’ici là, nous restons disponibles pour toutes vos questions. Nous vous invitons à relayer ce message autour de vous.
A bientôt.

Blandine, co-présidente

 

Visites estivales dans les communes (Jour 1)

Pendant l’été, deux de nos salariées sont parties fouler le sol des communes sur lesquelles nous œuvrons avec pour projet de les visiter et de rendre compte de leur diversité. Retour en texte et en images de quelques-unes de ces communes…

Il est huit heures pétantes, la voiture rouge de ma collègue attend en bas de chez moi. En ce mois d’août très sec et ensoleillé, la fraicheur appartient à celles qui se lèvent tôt. L’idée de visiter l’ensemble des communes de notre périmètre d’action semblait judicieuse en cette période où beaucoup sont en vacances, où les boîtes mails ne sont pas encore saturées de réunions de rentrée.

C’est Violette qui a tracé les itinéraires. Le projet : arpenter tous les villages pour bien saisir leurs spécificités. Les multiples échelons administratifs nous invitent à unifier : commune, communauté de communes, département, région… mais qui habite les villages de La Chamba, Saint Didier, Arconsat… ? Si tous ont en commun d’être en territoire rural peu dense, quelles sont leurs particularités ? Aujourd’hui, nous partons à la découverte de La Chamba, La Chambonie, Le Brugeron et La Renaudie.

L’église Sainte-Madeleine de La Chamba nous a ouvert ses portes

Nous avons d’abord mis le cap sur La Chamba et La Chambonie. Ces deux communes voisines ont respectivement 47 et 39 habitants selon le recensement de 2019. Le bourg de La Chamba surprend. Surplombée par le sommet du Vimont qui trône fièrement de ses 1348 m, la départementale traverse le village. Malgré sa faible densité de population (guère plus de 9 habitants au km2 si l’on en croit les dernières statistiques), un point info touristique est situé sur une fine bande de terre entre la route du haut direction Noirétable et la route du bas, direction La Chambonie. Ce point info semble auto-géré. Il est entre deux routes, dans un virage. Ouvert au public, chacun.e peut y poser ses flyers et admirer depuis les grandes fenêtres la superbe église en contrehaut.

Une porte grande ouverte, une invitation à découvrir l’intérieur de cette superbe église.
Un point info atypique mais plein de ressources!

Pour rejoindre La Chambonie, rien de plus simple : sortir du bourg direction La Jalerie et emprunter sur la droite un sentier très bien entretenu et balisé par la section randonnée de Rendez-vous en Pays Nétrablais. Après une quinzaine de minutes de marche entre champs et forêts et une ou deux ronces déshabillées de leurs mûres, nous voilà arrivant vers la mairie de La Chambonie. En cette période estivale, le village est très animé. Le gîte communal est occupé, les maisons résidences d’été pleines d’estivaliers. L’hiver, une bonne partie de ces maisons seront fermées.

Le sentier qui relie les deux communes offre une vue splendide sur La Chambonie.
La mairie de La Chambonie, petite mais chaleureuse!

Nous remontons à La Chamba chercher la voiture et partons en direction de la commune du Brugeron. Bien que cette commune ne fasse pas partie de notre périmètre, un passage s’impose. Le village est tout en hauteur, surplombé par son église. Le commerce de proximité est en bas. Avec autant de dénivelé et la chaleur, nous sommes en peine pour nous déplacer. Nous ne pouvons nous empêcher de nous demander : comment les personnes âgées font-elles pour aller à la messe ? A gauche de la maison de Dieu, se trouve un hôtel. Nous sommes surprises : en plein mois d’août, il semble bien vide. Pourtant, il ne semble pas fermé. Alors que les touristes semblent rares, les cyclistes, eux, le sont moins. Idéalement situé au bord de la départementale 102, Le Brugeron attire les audacieuses et audacieux sportifs en route pour l’assaut du col du Béal qui culmine à 1387 m d’altitude. Nous laissons les cyclistes à leurs vélos et repartons tranquillement en direction de La Renaudie.

Ici aussi, l’église est située au point le plus haut du bourg.
Les abords du village offrent une jolie vue sur le bourg.

Arrivant par le Sud, nous longeons une série de belles maisons et garons la voiture en bas du village. Maintenant, il faut monter. A La Renaudie, la mairie et l’église jouent du coude à coude, et il suffit de traverser la rue pour trouver un café. Une agence communale de La Poste siège fièrement en face de la mairie et, un peu plus haut, nous sommes surprises d’apprendre l’existence d’une maroquinerie. Que de vie à La Renaudie ! Nous nous arrêtons pour discuter un long moment avec un habitant, et en redescendant, on nous invite à boire le café.

A La Renaudie, l’église et la mairie jouent du coude à coude!

Mais nous n’avons pas le temps : il est l’heure de rentrer. Dans la voiture, nous débriefons : certes ces communes sont peu denses au sens de la grille communale de densité de l’Insee, et si le nombre d’habitants au km2 n’est pas très élevé, toutes semblent vivre des réalités contrastées.

Les forums des associations arrivent!

En septembre, c’est aussi la rentrée des associations et des forums !

Les Monts qui Pétillent seront présents cette année :

  • Le samedi 3 septembre à Noirétable et aussi à Thiers avec le Projet Social de la Communauté de Communes

  • Le samedi 10 septembre à Chabreloche

  • Le samedi 17 septembre à la Monnerie.

N’hésitez pas à venir rencontrer les différentes associations de nos communes et à venir nous partager vos rêves ! En attendant, un bel été à vous!

Animations du mois d’août!

Déçu.e.s d’avoir raté notre stand coloré? Frustré.e.s de ne pas avoir pu exprimer vos rêves de mobilités? Envie de découvrir le porteur de parole? Pas de panique, les rendez-vous sur les marchés sont loin d’être terminés!

Retrouvez-nous

Nous vous attendons nombreux et nombreuses!

Animations de l’été!

Cet été, Les Monts qui Pétillent investissent les marchés. Le 14 juillet avait lieu le marché d’été du Col de la Loge, organisé par l’association Tous au Col de la Loge! Les Monts qui Pétillent étaient présents pour tenir un stand et récolter tous vos rêves de mobilités autour d’un porteur de paroles.

Le porteur de parole : une manière conviviale d’inviter les gens à discuter!

A la question « Comment j’ai envie de me déplacer demain dans le Forez ? », vous avez répondu :

  • Il faut faire un vélorail et une piste cyclable qui aille de Boën à Thiers.
  • Mes enfants habitent Clermont. Je suis à Boën. Demain, je rêve de pouvoir aller les voir en train.
  • Nous avons besoin d’un accès facilité aux services afin de réduire nos déplacements en voiture.
  • A vélo !
  • Se déplacer en train, c’est quand même super bien. Nous avons besoin de la ligne Thiers-Boën !
  • Je rêve de pouvoir faire du stop sans peur
  • Au Royaume-Uni, dans les zones peu denses, au lieu de supprimer des bus, ils en ajoutent, pour inciter les gens. Pourquoi pas ici ?
  • Et pourquoi pas se déplacer à cheval ?
  • L’activité économique doit se relocaliser. Avant, on faisait 5km pour aller à l’usine. Aujourd’hui ce n’est plus possible. Je n’ai plus envie de me déplacer autant.
  • Nous avons besoin d’aires de covoiturage.
  • Mon rythme de vie ne me permet pas forcément de ralentir même si j’aimerais prendre plus le temps, ralentir.
  • Je me déplace le moins possible…
  • Se déplacer autrement, oui ! Mais quel temps allouer aux déplacements dans un monde qui ne veut pas ralentir ?
  • Pourquoi pas installer un funiculaire pour rallier tous les villages ?

Le 23 juillet, c’est cette fois à Viscomtat, lors du marché nocturne des 24 heures du Tir à l’arc de l’Amicale Laïque que nous avons posé notre stand coloré. C’est enfin à Saint-Rémy-Sur-Durolle, lors du marché du 26 juillet, que de nouvelles personnes se sont arrêtées pour nous faire part de leurs envies de mobilité dans le Forez.

Des moments conviviaux et où les idées ont pétillé !