Les forums des associations arrivent!

En septembre, c’est aussi la rentrée des associations et des forums !

Les Monts qui Pétillent seront présents cette année :

  • Le samedi 3 septembre à Noirétable et aussi à Thiers avec le Projet Social de la Communauté de Communes

  • Le samedi 10 septembre à Chabreloche

  • Le samedi 17 septembre à la Monnerie.

N’hésitez pas à venir rencontrer les différentes associations de nos communes et à venir nous partager vos rêves ! En attendant, un bel été à vous!

Animations du mois d’août!

Déçu.e.s d’avoir raté notre stand coloré? Frustré.e.s de ne pas avoir pu exprimer vos rêves de mobilités? Envie de découvrir le porteur de parole? Pas de panique, les rendez-vous sur les marchés sont loin d’être terminés!

Retrouvez-nous

Nous vous attendons nombreux et nombreuses!

Animations de l’été!

Cet été, Les Monts qui Pétillent investissent les marchés. Le 14 juillet avait lieu le marché d’été du Col de la Loge, organisé par l’association Tous au Col de la Loge! Les Monts qui Pétillent étaient présents pour tenir un stand et récolter tous vos rêves de mobilités autour d’un porteur de paroles.

Le porteur de parole : une manière conviviale d’inviter les gens à discuter!

A la question « Comment j’ai envie de me déplacer demain dans le Forez ? », vous avez répondu :

  • Il faut faire un vélorail et une piste cyclable qui aille de Boën à Thiers.
  • Mes enfants habitent Clermont. Je suis à Boën. Demain, je rêve de pouvoir aller les voir en train.
  • Nous avons besoin d’un accès facilité aux services afin de réduire nos déplacements en voiture.
  • A vélo !
  • Se déplacer en train, c’est quand même super bien. Nous avons besoin de la ligne Thiers-Boën !
  • Je rêve de pouvoir faire du stop sans peur
  • Au Royaume-Uni, dans les zones peu denses, au lieu de supprimer des bus, ils en ajoutent, pour inciter les gens. Pourquoi pas ici ?
  • Et pourquoi pas se déplacer à cheval ?
  • L’activité économique doit se relocaliser. Avant, on faisait 5km pour aller à l’usine. Aujourd’hui ce n’est plus possible. Je n’ai plus envie de me déplacer autant.
  • Nous avons besoin d’aires de covoiturage.
  • Mon rythme de vie ne me permet pas forcément de ralentir même si j’aimerais prendre plus le temps, ralentir.
  • Je me déplace le moins possible…
  • Se déplacer autrement, oui ! Mais quel temps allouer aux déplacements dans un monde qui ne veut pas ralentir ?
  • Pourquoi pas installer un funiculaire pour rallier tous les villages ?

Le 23 juillet, c’est cette fois à Viscomtat, lors du marché nocturne des 24 heures du Tir à l’arc de l’Amicale Laïque que nous avons posé notre stand coloré. C’est enfin à Saint-Rémy-Sur-Durolle, lors du marché du 26 juillet, que de nouvelles personnes se sont arrêtées pour nous faire part de leurs envies de mobilité dans le Forez.

Des moments conviviaux et où les idées ont pétillé !

La dernière Pépite de la saison : à la Merlée !

Nous étions une vingtaine réuni.e.s le dimanche 10 juillet à la Ferme de la Merlée à Vêtre-sur-Anzon sous un soleil de plomb !

A la ferme de la Merlée, petits et grands ont passé un très bon moment.

 Les initiatives présentées avaient de quoi inspirer :

  • Deux élus de Vêtre-sur-Anzon (anciennement St-Julien-la-Vêtre et St- Thurin) sont venus nous présenter leurs projets communaux. Ils nous ont partagé leur enthousiasme de faire ensemble et nourrissent beaucoup de réflexions et de projets autour de l’aménagement des bourgs et des lieux communaux (salles des fêtes, terrasse restaurant communales, assainissement…).
  • Une bénévole de Main(s)tenant de Sail-sous-Couzan était là pour nous parler de cette association créée il y a 3 ans. Partie d’un constat de manque d’activités pour les enfants, elle met en place des activités et ateliers en partant des envies et besoins des habitant.e.s.
  • La ferme de la Merlée, une affaire de famille qui fabrique de la fourme de Montbrison AOP au lait cru et de la charcuterie. Elle regroupe un GAEC (Groupement Agricole d’Exploitation en Commun) et une société afin de faire de la revente, avec un magasin à la ferme et la participation à 3 marchés locaux.
  • La maison Marguerite, projet à St-Jean-La-Vêtre où la mairie a acheté une maison en centre-bourg pour créer une colocation pour personnes âgées.
  • La Maison livres à St-Julien-La-Vêtre, où Christian et Valérie ont acheté une maison transformée en chambre d’hôte avec gite. Leur projet est d’associer à ce projet leur passion pour les livres, en proposant de la vente de livres d’occasion.

Que de belles rencontres entre habitant.e.s du territoire (élu.e.s, habitant.e.s, entreprises, associations) en ce dimanche ensoleillé! Les participant.e.s sont reparti.e.s optimistes pour l’avenir, en constatant que les nouveaux et nouvelles arrivantes sur notre territoire portent de belles initiatives. Nous avons beaucoup discuté la question des liens entre élu.e.s, habitant.e.s et associations, comment partir des énergies existantes pour faire vivre le territoire, de la difficulté de mobiliser, de l’importance de se rencontrer pour se connaitre…

En parallèle, Sophie a proposé une animation pour les enfants autour de la ferme. Ces derniers ont pu aller voir les animaux (vaches, cochons et chiens) et s’amuser autour de plein de petits jeux.

Nous avons clôturé cette belle matinée par un barbecue très convivial. Un grand MERCI pour l’accueil à la ferme de la Merlée et à Sophie pour les animations proposées toute l’année.

Le programme des Pépites de l’année prochaine est lancé : nous recommençons le 9 octobre à La Chambonie ! Retrouvez l’intégralité de la programmation 2022-2023 en cliquant ici !

Demandez le programme des Pépites !

Les Pépites du dimanche 

Une fois par mois, à partir de 10h, nous rencontrons des porteurs et porteuses d’initiatives. Ces moments d’échanges se poursuivent par un repas partagé! Les enfants sont les bienvenus, une animation leur est destinés.

 

PROGRAMME 2022-2023

  • dimanche 9 octobre 2022  à La Chambonie
  • dimanche 20 novembre 2022 à La Renaudie
  • dimanche 11 décembre 2022 à St Priest la Vêtre
  • dimanche 8 janvier 2023 à Palladuc
  • dimanche 5 février 2023 à La Côte en Couzan
  • dimanche 12 mars 2023 à Arconsat
  • dimanche 2 avril 2023 à Cervières
  • dimanche 14 mai 2023 à Olmet
  • dimanche 11 juin 2023 à La Valla sur Rochefort
  • dimanche 9 juillet 2023 à Aubusson d’Auvergne

Habitant.e de tout âge, institution, association, entreprise…. Chacun.e est invité.e à partager ses initiatives, qu’elles soient au stade de l’idée, de la construction ou déjà en route!

 

L’exposition « Autofiction » met à l’épreuve nos convictions

Une partie de l’équipe salariée et bénévole des Monts qui Pétillent s’est rendue ce mercredi 06 juillet à la Biennale Internationale du Design de Saint-Étienne, puis sur la place Jean Jaurès pour une visite des stands dans le cadre du Bike and Troc Festival. Une sortie très à propos pour le groupe Mobilités et l’occasion de réflexions sur la voiture, mise à l’honneur dans l’exposition « Autofiction ».

Il est 9h15. L’équipe est au complet et le rendez-vous au parking de Saint-Julien-la-Vêtre honoré. Pour nous rendre à la biennale, nous avons opté pour le covoiturage. Après une bonne heure de route, nous arrivons près du musée d’art moderne. Il suffit de prendre le tram pour se rendre aux expositions. Nous attendons tranquillement, mais rien à l’horizon. C’est une stéphanoise qui nous annonce : « Il n’y a plus de tram, c’est en travaux pendant l’été. Il faut prendre le bus. ».

Nous arrivons enfin à la Cité du Design et sommes agréablement surprises par l’exposition « Autofiction ». Une critique sans appel de la voiture, de la pollution qu’elle engendre, des rapports de pouvoir qu’elle perpétue – de sa production à son utilisation -, des accidents qu’elle provoque…

Dans le bâtiment historique de la cité du design, l’exposition Autofiction intrigue et invite à un voyage dans le monde de l’automobile.

La voiture, c’est 52 millions d’unités en France, pour 1,2 milliards dans le monde. Sur les 52 millions présentes sur le sol Français, 13 millions sont à l’arrêt. La voiture, c’est aussi 80,6 % des déplacements assurés par le transport individuel. Côté finances, 4 732 euros par an sont alloués en moyenne par un ménage pour l’automobile. Cela correspond à 9 % du budget des ménages en ville, et 15 % du budget de celles et ceux qui habitent à la campagne. Le coût annuel de la pollution atmosphérique pour la France s’élève, quant à lui, à 101,3 milliards d’euros. L’automobile, c’est également 1,2 million de personnes qui meurent chaque année sur les routes dans le monde, et 570 000 enfants de moins de cinq ans qui meurent chaque année à cause de la pollution de l’air.

Informations, sensibilisation, œuvres critiques et design se marient à merveille tout au long de l’exposition.

L’automobile, c’est aussi un symbole de domination. Lors de sa production d’abord, la voiture est le haut lieu de l’exploitation des salarié.e.s, sommé.e.s d’aller toujours plus vite dans le montage de ces objets qu’ils et elles ne peuvent pas se payer. Lors de son utilisation ensuite, la voiture a été un moyen pour les populations occidentales d’asseoir leur domination coloniale en envahissant en un temps record des espaces jusqu’alors préservés de l’infernale machine de fer. Symbole de puissance et de risque, la voiture est encore l’expression d’une masculinité débridée, d’un patriarcat silencieusement incorporé. Mortelle, la voiture questionne enfin le rapport à l’éthique, notamment depuis les avancées vers des voitures sans pilote.

Dans la grande salle où était exhibée une voiture calcinée, nous n’avons pas pu nous empêcher de mesurer l’ironie de notre situation. Nous avions beau hocher la tête à chaque panneau, nous scandaliser à chaque chiffre clé, c’est bel et bien grâce à un moteur à combustion et explosion que nous réalisons la plupart de nos excursions. Habitant.e.s d’un milieu rural peu dense, comment se déplacer sans voiture individuelle ? Quelles solutions mettre en place afin de diminuer notre dépendance à la voiture thermique sans perdre en liberté ?

Drôle d’installation que ce four à céramique fait d’une ancienne voiture…

Cette visite de l’exposition Autofiction nous a conforté dans nos missions : plus que jamais, les mobilités sont au cœur des questions pour vivre bien, dignement en terres rurales. Qu’il s’agisse de l’accès aux soins, aux services, aux loisirs, aux emplois, etc, nous devons nous organiser collectivement, avec les acteurs et actrices des mobilités et des territoires pour trouver des solutions inclusives et adaptées, des alternatives viables à la voiture individuelle. Et ça tombe bien, tous ces projets sont déjà bien lancés !

A vos agendas !  Vous souhaitez vous rendre à la biennale, découvrir par vous-même les nombreuses expositions et profiter de Saint-Étienne ? Vous n’êtes peut-être pas les seul.e.s ! Nous pouvons vous mettre en lien avec d’autres personnes désireuses de faire du covoiturage. Une belle occasion de mutualiser sa voiture et rendre le trajet convivial. N’hésitez pas à nous en faire part en écrivant à : contact@lesmontsquipetillent.org

Deux nouvelles salariées aux Monts qui pétillent !

Une arrivée sous le signe des projets

J’ai la chance d’avoir grandi entre l’Amérique Latine et l’Afrique, dans des mégalopoles tentaculaires, sans silence ni espaces verts. Quand j’ai postulé pour travailler au sein des Monts qui Pétillent, j’ai eu droit à quelques yeux écarquillés. « Mais qu’est-ce que tu vas faire là bas ?! ». Arrivée depuis trois semaines au sein de l’équipe, je ne peux dire qu’une chose : je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer !

Je m’appelle Léa, j’ai 22 ans, et après des études en Science Politique et Sociologie et quelques années d’engagement associatif, j’ai décidé de partir à la découverte du Livradois-Forez. J’ai rejoint les Monts qui pétillent en tant que Chargée de Mission « Territoires et Mobilités ». Passionnée de montagne, toujours partante pour une randonnée ou une journée à grimper, accro aux voyages à vélo, la question des mobilités trouve chez moi un écho tout particulier.

Depuis mon arrivée, nous n’avons pas chômé ! Noémie, qui nous rejoint d’Allemagne en septembre, est venue passer quelques jours avec nous en juin. Nous avons pu nous rencontrer, et commencer à envisager nos futurs projets. Côté mobilités, le programme a été bien chargé. Invitées au Charade Electric Festival pour présenter le projet déposé dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêt Avenir Montagne Mobilités, nous avons pu échanger avec les autres Lauréats et approfondir notre travail avec Orbimob’ autour de la mobilité décarbonée.

Afin de poursuivre nos actions sur le territoire, nous avons également déposé un dossier dans le cadre du Budget Écocitoyen du Puy-de-Dôme afin de concrétiser notre projet de remorque mobile et aller à la rencontre des habitant.e.s des communes sur lesquelles nous œuvrons. Le projet que nous avons déposé est pour la création d’une remorque multiusages afin de déployer nos activités sur l’ensemble du territoire. Nous créerons des modules interchangeables selon les usages recherchés en réponse aux désirs des habitant.e.s.

  • un accès aux informations sur les solutions de mobilités écologiques et inclusives existantes (1er levier identifié pour changer de pratique),

  • l’expérimentation de vélos à assistance électriques et d’une remorque pour transporter enfants et/ou cartons (mode actif plébiscité pour lequel un accompagnement est sollicité),

  • un atelier d’autoréparation de vélos, en partenariat avec des associations locales (pour une durée de vie prolongée pour nos vélos et notre souveraineté mécanique),

l’expression des habitant.e.s de leurs rêves, idées, capacités pour rêver et créer des mobilités qui pétillent. Une campagne de votes aura bientôt lieu, et nous comptons sur vous pour faire de cette belle idée une réalité !

Tout au long de l’été, nous sillonnerons le Haut-Forez afin de continuer à vous rencontrer. Ce sera pour moi l’occasion de continuer à découvrir cette belle région. Nous communiquerons bientôt les dates de nos passages, alors à vos agendas !

Au plaisir de vous croiser, sur un marché, lors d’une pépite ou sur un sentier !

Léa Pignard

Les pépites du dimanche de Juillet

La dernière pépite de la saison aura lieu à la ferme de la Merlée, le dimanche 10 juillet 2022 !

Nous aurons l’occasion de rencontrer et de connaître davantage

  • Christian et son projet de maison livres, qui nous partagera sa passion pour les livres
  • La maison Marguerite de Saint- Jean- la- Vêtre, un projet de création d’une colocation pour personnes âgées, une alternative positive à la maison de retraite.
  • La ferme de la Merlée qui nous accueillera
  • Les élus de Vêtre- sur- Anzon nous présenteront leur commune et ses projets

 

  • Et nous attendons la confirmation de la venue de Main(s) tenant, association culturelle et sportive de Sail- sous -Couzan pour nous présenter ses projets.

Pour fêter le début de l’été, les échanges se poursuivront autour d’un barbecue partagé, amenez des grillades ou légumes et on les partagera !

En parallèle des échanges, Sophie proposera des animations pour les enfants : land art et yoga, n’hésitez pas à venir avec vos enfants !

Nous en profiterons aussi pour présenter les actualités des Monts qui pétillent, et pour dévoiler le programme des pépites de 2022- 2023 !

Un samedi sous le signe de la jeunesse

Samedi 7 mai nous étions une vingtaine à nous retrouver à la mairie de Noirétable pour discuter avec les différentes associations de leurs projets en lien avec la Jeunesse.

Maeva, la présidente des Classards a commencé à nous parler de l’association, elle regroupe les jeunes dans l’année de leurs 18 ans. Toute l’année ils organisent différents évènements pour animer la ville de Noirétable (tournoi de foot, organisation d’un bal…) l’année suivante ils organisent une sortie entre eux avec l’argent récolté. Une belle occasion pour apprendre à se connaitre, et avoir un premier engagement associatif. Une tradition importante localement qui a commémoré beaucoup de bons souvenirs aux participants !

Le MRJC Rhône Loire nous a parlé de cette association nationale, d’éducation populaire gérée et animée entièrement par et pour les jeunes de 15 à 30 ans. Association rurale qui accompagne les jeunes dans le montage de projet, qui organise des camps et des formations à l’animation (BAFA/ BAFD).

Football Club des Bois Noirs était aussi présent, association sportive de football qui a fusionné entre St Julien et Noirétable avec pour objectif la pratique du foot pour tout le monde en faisant vivre tous les terrains. L’association est gérée à 100% par des bénévoles.

Loire Forez Agglo était présent pour nous parler du centre de Loisirs de Noirétable. L’été dernier un animateur spécial jeunes était présent tout l’été pour accompagner les adolescents dans leurs projets. Actuellement ils souhaitent recruter un animateur jeune pour l’été mais ils ont du mal a recruter.

Mélissa, jeune habitante de Noirétable nous a parlé de son envie de créer un conseil municipal de jeunes, ou au moins d’arriver à réunir les jeunes de Noirétable pour faire des projets. Beaucoup de questions se posent à elle, comment débuter un Conseil municipal de jeune, ? quel.s accompagnement.s ? quels lieux de rencontres ? Ce qui a emmené beaucoup de participants à proposer des solutions.

Le cinéma associatif de Noirétable réunit une trentaine de bénévoles avec l’envie que le cinéma reste accessible à tous. Le cinéma accueille l’école au cinéma, le programme jeunesse. Ils sont ouverts à toutes les associations pour imaginer des projets, c’est un bel outil à partager.

Rendez-vous en pays Nétrablais, association qui regroupe 7 sections différentes dont la section « association » qui a pour objet de mettre en valeur les associations, de les accompagner. Ils organisent le forum des associations qui aura lieu le 3 septembre 2022 à Noirétable. Association support pour des nouvelles initiatives qui offre un véritable soutien administratif, assurance, local… L’association est prête à accueillir une section jeunes et de mettre à disposition la salle prêtée par la mairie.

Le tennis Club du haut Forez qui possède 2 cours de tennis au plan d’eau ainsi qu’un club house qui leur sert de buvette et vente de glace pendant l’été. L’association est gérée par un bureau jeune (le trésorier et président ont moins de 25 ans). Le club house est ouvert et tenu par des jeunes en été.

Une matinée avec beaucoup d’envie et d’entrain pour permettre aux jeunes de se sentir bien sur le territoire, nous avons imaginé une prochaine rencontre un samedi en fin d’après-midi pour inventer la suite avec les jeunes ! Ensuite nous avons traversé le marché pour rejoindre l’équipe nourrir, sous la halle, qui nous avait concocté une super truffade sous le soleil de Noirétable !

Et encore un grand Merci à Sophie et Ben qui ont proposé des animations pour les enfants (Yoga et jeux autour la fontaine ! )

Pépites à Noirétable

Samedi 7 mai de 10h à midi à la mairie de Noirétable, pépites pour imaginer et créer une dynamique par et pour les jeunes !

On souhaite réunir les acteurs en lien avec la jeunesse pour connaitre ce qu’ils font et imaginer comment créer une dynamique pour les jeunes autour de Noirétable. Venez construire avec nous !

Seront présents :

  • L’association des Classards,
  • Valérie Guillaume professeur au lycée Nature et Foret de Noirétable,
  • Un projet de conseil municipal des jeunes sur Noirétable,
  • Le cinéma associatif de Noirétable,
  • La municipalité de Noirétable,
  • Le MRJC.
  • Rendez-vous en pays Nétrablais
  • Le club de basket

Et peut-être d’autres projets à venir!

 

Une animation est prévue pour les enfants, n’hésitez pas à venir avec eux !

A la suite, nous pourrons aller manger la truffade sur le marché