Témoignage de Karine du groupe Soutien Veille

J’ai rencontré les membres de l’association Les Monts Qui Pétillent, dans le cadre d’une mission mandatée par la fédération des centres sociaux de l’Allier.

Il s’agissait pour moi, de comprendre et repérer les dynamiques sociales, humaines à Thiers dore et montagne ;  d’accompagner un ensemble d’individus à l’élaboration partagée d’un projet pour faire société.

Je connais donc parfaitement le projet social que développent les bénévoles des MQP, aidés de leurs salariées.

C’est d’ailleurs avec conviction, que j’ai accepté de faire partie du groupe soutien veille de l’association.  Le cadre de cette responsabilité est bien de leur  permettre la prise de recul, d’alerter au cas où  les valeurs associatives seraient mal menées, d’alimenter leur organisation  leur projet par des ressources diverses.

Mon rôle est de répondre aux sollicitations, selon leurs besoins. Ces demandes sont toujours en lien avec mes compétences  (méthodologie de projet, droit et gestion des organisations associatives,  réseau d’éducation populaire et économie sociale et solidaire…)

Ma place est celle d’une bénévole engagée  de l’éducation populaire convaincue de l’utilité sociale des monts qui pétillent.

 

Karine Morales

 

Témoignage de Catherine du groupe Soutien Veille

Je m’appelle Catherine Redelsperger.

Je vis en Auvergne depuis 2014 tout en vivant à Paris et régulièrement à Strasbourg. Je suis nomade. Mais comme je suis sensible aux enjeux climatiques je me déplace en train, sauf pour venir à Viscomtat ou Noiretable….

Je suis coach et consultante pour des équipes dans des entreprises et je suis écrivaine de science-fiction et plus précisément d’écofiction.

J’aime dans les Monts qui Pétillent le projet de société, de solidarité, de transformation que l’association porte. Je suis convaincue de l’importance ce type de projet qui contribue à donner une vision de possibles  futurs grâce à son ancrage territoriale sur des questions comme se déplacer, se nourrir, soigner, se divertir. J’aime aussi que LMQP soit à la croisée du faire et du rêver, du futur et du présent et des traditions.

J’aime que les fondatrices du Monts qui Pétillent aient eu le culot de commencer avec un festival des naissances et ensuite d’apporter le soin à la croissance de l’association dans le respect des personnes et du territoire.

J’ai le plaisir de faire partie du groupe soutien veille avec mes deux comparses.

J’accompagne le CA et L’équipe lors de séminaire annuel autour du 11 novembre à la fois sur des sujets stratégiques, de gouvernance, d’innovation et simultanément de meilleure connaissance de soi et des autres.

Le Groupe Soutien Veille est sollicité en situation de crise.  Nous apportons notre recul, nos expériences. Comme nous sommes interpellés avec parcimonie et pertinence, nous pouvons chaque fois répondre présents.

Quand je le peux, je participe à l’un ou l’autre atelier, comme l’année dernière sur la mobilité. Je me suis installée à VIscomtat en juillet 2021 pour écrire Monasphère 2. Et quand je peux je viens rendre visite à mes amis et marcher avec eux sur les chemins des Monts.

 

Formation à la coopération

Et non, ce n’est pas un poisson d’avril ! C’est bien la neige qui était la première arrivée à la formation à la coopération de vendredi 1er avril et samedi 2 avril, suivie d’une vingtaine de participants. Cette formation de 2 jours était coanimée par Christine OLIVIER et Jean-Paul LEBRUN de l’organisme Expression. Elle se déroulait à la salle de l’amicale laïque de Viscomtat.

Les 22 participants à la journée de vendredi et les 18 participants à la journée de samedi venaient de tout horizon, salariés, élus, membres d’association, bénévoles, habitants. Cette diversité a permis au groupe une richesse et une qualité d’échanges et de réflexions. Animée sous forme d’apports formels intercalés de pratiques, la formation était dynamique de part son organisation. Les ateliers par petits groupes ont permis d’expérimenter et d’intégrer des notions autour de la dynamique de groupe, la cohésion, la complémentarité, les jeux de pouvoir, sa place au sein d’un collectif…

Le Domaine de la Planche nous a accueilli pour les repas et la nuit de vendredi à samedi. Le midi et le soir nous avions donc la chance de nous promener à travers le manteau neigeux entre la salle de Viscomtat et le Domaine. Cela nous a offert une bouffée d’oxygène avec 1km de marche à pied et l’opportunité de vivre des moments riches en informel. La soirée pleine de légèreté et d’échanges s’est déroulée autour d’un repas partagé amené par les participants.

 

Se rencontrer, échanger, partager, innover ensemble…

La coopération invite à la rencontre, à la construction collective, à explorer des modes de gouvernance partagée et à vivre la solidarité. En cette période où les contraintes sont très présentes et le lien social est fragile, la coopération est une manière de favoriser les relations saines en permettant de renforcer l’écoute, la collaboration, la cohésion et la complémentarité d’un groupe.

Les thèmes abordés

  • Notre représentation de la coopération
  • Fonctionnement d’un groupe
  • Animé et/ou conduire un groupe
  • Le conflit
  • Positionnement, place, pouvoir

Les objectifs atteints

Les objectifs étaient élevés et pourtant ils ont été atteint avec succès, survolant les multiples notions autour de la coopération, nous donnant l’eau à la bouche pour approfondir différents sujets. Très inspirant, beaucoup d’entre nous attendent avec impatience la suite du cycle de cette année. Et oui, il y a une suite! 

Rejoignez-nous pour rêver et créer ensemble le monde coopératif de demain!

Car : « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin! » proverbe Africain

Une Assemblée générale tout en couleur!

Dimanche 13 mars 2022 a eu lieu à la salle des fêtes de st Didier sur Rochefort

l’assemblée générale joyeuse et pétillante des Monts qui Pétillent !

De 13h30 à 16h30, en plus des rapports

  • Moral : pour le découvrir cliquer  ici : AG 2022__LMQP_Rapport Moral
  • d’activités (en pechakucha, s’il vous plaît ! le pechakucha, qu’est ce que c’est ? Une présentation de 20 diapos, d’une durée de 20sec chacune, pour rester concentré.e 6min 40sec alors que la sieste post prandiale guette)… et il s’en est passé des choses en 2021 : année de la mobilité ! Avec un festival mobilités, des collectes de rêves de mobilités, deux salariées depuis le 1er septembre, une co-présidence à 11, des pépites nouvelle formule, un agrément espace de vie sociale, un logo !, un bureau, des partenaires…. LMQP Rapport act 21 AG
  • et financier (des chiffres oui ! Mais qu’est ce que ça facilite et ça guide!)…LMQP Rapport fincancier 21

En déambulant par groupe autour de panneaux thématiques; avec, sur chacun, un système de petites annonces comme « cherche local pour accueillir 4 salarié.e.s et des bénévoles » «cherche joyeux et joyeuse animateur.trice pour les animations enfants pendant les pépites» …

…nous avons pu évoquer, échanger et préciser des envies, des suites pour 2022 , et continuer à construire autour des thèmes de :

la vie associative travail à poursuivre sur la gouvernance partagée. Comment aller davantage à la rencontre des habitants, des élus, des partenaires ?

la communication : création d’un groupe communication pour écrire les articles facebook et du site, réfléchir à une plaquette de présentation de l’association,

– la gestion financière : avoir une vision des finances, créer un groupe dédié.

les mobilités et les nombreux projets nés du festival des mobilités :

co-création d’un espace de concertation des solutions des mobilités,

espace d’activités partagé,

groupes de travail sur les cheminements piétonniers,

sur l’organisation de défis mobilités,

l’autopartage et la socialisation de la voiture,

sur l’information aux usagers

soin à la personne : faire découvrir le panel des soins existant sur le territoire et comment y avoir accès facilement.

porteurs de projet : Comment avoir plus d’habitants qui participent aux Pépites ? Comment garder les liens avec les personnes rencontrées ?

Nourrir : travailler aussi sur une meilleure qualité des repas à hôpital, organiser des repas locaux ailleurs que sur les marchés où les gens sont plus convaincus ?

Parce que, encore et toujours, on veut booster, accompagNer, développer, rassembler, faciliter, chambouler !!

en avant pour 2022 !…

Pour uN territoire rural ouvert, joyeux, dyNamique, eN harmoNie avec le vivaNt !

Les valeurs de l’association.

    • Notre horizon : un territoire rural ouvert, joyeux, dynamique et en harmonie avec le vivant.
    • Nos valeurs sont: l’ouverture, le dialogue et le respect des êtres humains et de la nature.
    • Notre raison d’être: Rêvons et créons ensemble notre territoire de demain.
    • Accompagner, développer, réveiller, chambouler, booster, rassembler, faciliter seront nos priorités d’actions.
    • Cette association a pour objet de lier nos ressources et nos rêves pour imaginer et construire l’avenir de notre territoire et le nôtre, individuellement et collectivement, avec la conscience des besoins de la nature et de la vie des êtres humains.
    • Cette association s’adresse de façon inclusive aux citoyen.ne.s de tout âge, aux élus, aux associations, aux entreprises, aux institutions. Son champ d’action s’étend sur les départements de la Loire et du Puy de Dôme, sur les communes situées dans les Monts du Haut Forez et de la Montagne Thiernoise.

Adhésion 2022 aux Monts qui Pétillent!

Si vous voulez adhérer aux Monts qui pétillent!

  • imprimer le bulletin d’adhésion à renvoyer

La Belle Bergère
Le Bourg
63250 Viscomtat

Nous proposons une adhésion à prix libre et responsable :
Dans la pratique du prix libre, ce n’est pas le vendeur(se) qui fixe le prix mais l’usager(ère). En fonction du service proposé, vous déterminez le prix qui vous semble juste. Il ne s’agit pas de culpabiliser mais de participer à la hauteur de ses moyens et de ses envies.
Comment fixer mon prix ?
Je tiens compte de 3 facteurs :
–le coût de ce qui est proposé (investissement matériel et humain)
–ce que je peux donner (déterminé par mes moyens)
–ce que je reçois (connaissance, culture, loisirs, compétences….)

RESPONSABILITE : Dans notre société où tout à un prix, la participation libre et non gratuite permet de faire appel à la responsabilité et à l’engagement de chacun.e.

QUESTIONNEMENT : Il donne l’occasion de s’interroger : combien vais-je donner ? Quels sont les frais qu’occasionne cet événement ? A quel point ai-je envie de participer ? On s’éloigne ainsi d’une attitude consommatrice où la somme qu’on donne est un geste rapide et marginal. Cette approche nous rend ACTEUR.

SOLIDARITE : le prix libre est aussi une pratique de solidarité dans le sens où chacun.e, quels que soient ses revenus, peut bénéficier des mêmes services. Cela nous incite à lâcher prise et à faire confiance à la vie. Cela implique un choix de sobriété (récup’, dons, prêts, bénévolat, d’inventivité, d’entraide…)

Bulletin d’adhésion 2022 lmqp

 

 

Agrément Espace de Vie Sociale

Les Monts qui pétillent fait partie du projet social à Thiers Dore et Montagne. L’association a été agréée Espace de vie Sociale par la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) du Puy de Dôme.

Les espaces de vie sociale sont des lieux de proximité, gérés par des associations, qui développent des actions collectives permettant

– le renforcement des liens sociaux et familiaux, et les solidarités de voisinage,

– la coordination des initiatives favorisant la vie collective et la prise de responsabilité des usagers.

 

La particularité des monts qui pétillent est son itinérance, d’aller à la rencontre des habitants au travers de différentes actions :

  • Porteurs de projet :
    • Rencontres mensuelles en itinérance,
    • Récolte des projets des acteurs
    • Accompagnement personnalisé
    • Journée formation thématique selon les besoins
  • Collecte des rêves, envies et besoins des acteurs du territoire de tout âge
  • Animations sur les marchés
  • Festival annuel thématique
  • Travail sur des thèmes fédérateurs qui ont émergé suite aux collectes des rêves et des projets portés :
    • Territoires et Mobilités : comment je me déplace sans voiture individuelle sur mon territoire ?
    • Nourrir : animations repas produits locaux sur les marchés – réflexions sur l’approvisionnement en produits locaux des cantines
    • Soin à la personne
  • Cycle de formation à la coopération

 

Cette nouvelle aventure a permis de rencontrer de nombreux acteurs associatifs, institutionnels, pour mettre en lien nos projets et travailler en coopération pour le territoire.

Pour plus d’information sur :

Le projet social Thiers Dore et Montagne

NAISSANCE DU PROJET SOCIAL

Après une étude d’opportunité réalisée en 2019, préconisant le développement de l’animation de la vie sociale à l’échelle intercommunale, une étude de préfiguration menée par les centres sociaux de l’allier, a permis de réaliser un diagnostic participatif, auquel ont contribué 60 personnes. Ce diagnostic a pu dégager un scénario tenant compte :

  1. des caractéristiques du territoire vécu (zone rurale, moyenne montagne, quartiers prioritaires de la ville, centralité)
  2. de la diversité des besoins exprimés par les différents acteurs à commencer par les habitants et usagers, et notamment le besoin de proximité.
  3. Mais aussi de la nécessité de réinvestir des équipements et de conforter des dynamiques déjà engagées dans un objectif de complémentarité des actions et des interventions.

Ce scénario, c’est la création de 3 structures d’animation de la vie sociale : un centre social intercommunal et deux espaces de vie sociale (EVS).

LES AXES DE DEVELOPPEMENT

Ce projet social, agréé par la CAF pour 4 ans (2021/2024), travaille sur 4 axes partagés par l’ensemble des habitants et acteurs locaux :

  1. Renforcer les réseaux de soutien aux publics les plus démunis
  2. Créer les conditions du pouvoir d’agir des habitants
  3. Favoriser et consolider les liens sociaux au sein du territoire
  4. S’adapter et répondre aux besoins et attentes de la population

DES ACTIONS PARTAGEES

Deux axes transversaux : la communication et l’accueil, font l’objet d’actions menées en commun entre les 3 structures.

Au-delà de ces fondamentaux, les familles, la fracture numérique, l’étendue du territoire seront pris en compte.  Des modalités innovantes d’intervention sont à mettre en œuvre autour de l’itinérance, de l’aller vers, d’actions hors les murs.

DES ACTIONS ARTICULEES

Beaucoup d’actions existaient déjà et la force du projet est de permettre à ces actions de s’articuler, de se compléter, de se développer (ex :  partenariats autour de l’insertion par l’économie, de la jeunesse)

 

LA GOUVERNANCE

3 structures pour un projet social, 3 types de gouvernance :

  • centre social intercommunal : le conseil d’administration de l’Etablissement Public Administratif créé pour porter le centre social est composé de plusieurs collèges : un collège élus TDM, un collège EVS Atrium, un collège EVS Monts qui Pétillent, un collège associations locales, un membre de la CAF, des partenaires financeurs. Le conseil d’administration va rapidement mettre en place un comité d’usagers qui aura un rôle consultatif au sein de ce conseil.
  • Espace de Vie Sociale les Monts qui Pétillent : leur agrément porte sur l’ensemble de l’activité de l’association. La gouvernance est portée par un conseil d’administration, où les membres sont tous co-présidents et où les décisions sont prises à l’unanimité des voix.
  • Espace de Vie Sociale l’Atrium une commission propre à l’EVS inclut les conseils citoyens des 2 quartiers prioritaires de la ville, 3 administrateurs Atrium, des représentants du CVS, des institutionnels, des habitants

LA COORDINATION

Pour que ce projet social fonctionne, une réelle et forte coordination entre les 3 structures doit exister. Par sa vocation d’animation globale , le centre social a un rôle de « chef d’orchestre » et trouve sa spécificité dans ce rôle de coordination : il doit susciter les coopérations entre les 3 entités et plus généralement entre les différents acteurs du territoire de l’intercommunalité et garantir la mise en œuvre des conditions nécessaires  à une articulation efficiente des actions déployées sur l’ensemble du territoire. Cette coordination est un enjeu majeur de ce projet social afin de pouvoir prendre en compte l’ensemble des acteurs, des habitants qui ont participé au diagnostic.

LES TERRITOIRES COUVERTS

Le territoire couvert par le projet social est le territoire de Thiers Dore et Montagne.

Le centre social  dispose de différents locaux dans les communes de Thiers, Courpière, Celles sur Durolle. Son territoire d’action concerne bien l’ensemble de l’intercommunalité.

L’Atrium est basé sur Thiers mais ses actions sont ouvertes à toute la communauté de communes, il est sur le quartier prioritaire des Molles-Cizolles, et compte parmi ses nombreux adhérents des gens de tout le territoire.

Les Monts qui Pétillent agissent sur la partie Est de TDM, de Palladuc à la Renaudie.

L’enjeu est ici d’intégrer les autres acteurs dans le projet social et de couvrir davantage le territoire.

UN PROJET SOCIAL AMBITIEUX ET AUDACIEUX

Ce projet social est à la fois ambitieux et audacieux, pour notre territoire et ses habitants : Notre engagement

  • s’est inscrit dans notre participation à travers l’étude de préfiguration menée pendant 9mois et jusqu’au bout malgré un premier confinement
  • s’est inscrit dans l’agrément du projet,  demande déposée de façon simultanée et articulée de 3 structures aux actions différentes et complémentaires.
  • se poursuivra par les actions partagées de développement, de coopération et d’interconnaissance entre les acteurs.

Apprendre à faire ensemble sera notre fil rouge.

Ce projet social est à la fois ambitieux et audacieux, pour notre territoire et ses habitants : il est bon pour chacune et chacun d’en avoir conscience pour se donner le temps et les moyens de le conduire dans le temps, avec l’ensemble des acteurs engagés dans et pour le territoire, dans la perspective  d’obtenir les impacts que nous espérons tous : des habitants citoyens, solidaires et au pouvoir d’agir développé. Un premier terreau s’est mis en place pendant l’étude de préfiguration pour nourrir une dynamique de territoire.

                Révéler, catalyser, amplifier les initiatives seront nos fil rouges.

Dans le contexte actuel , le maintien du lien social, le faire ensemble, l’adaptabilité nous sont indispensables !

 

Il était une fois “Les Monts qui pétillent”, vous connaissez vraiment ?

“Et si on reprenait un peu le fil de l’histoire pour bien comprendre d’où est née cette association, pourquoi et comment… et surtout quelles actions sont menées maintenant ?

Il était une fois un territoire de montagnes du Livradois forez, ses forêts, ses arbres fruitiers, ses cultures de légumes, ses animaux des champs et ses animaux sauvages. Les enfants, adolescents, parents, grands-parents, arrières grands parents y étudient, vivent, travaillent, se détendent, se soignent. Pour se déplacer ils prennent leur voiture, et quand c’est possible le train, et certains aimeraient tant prendre leur vélo.

Les montagnes sont vraiment magnifiques et les habitants aimeraient continuer à y avoir une belle vie, y voir grandir leurs enfants et se nourrir avec des produits locaux. Une ombre obscurcit le ciel, les jeunes y trouvent difficilement du travail et certaines maisons restent à l’abandon, le petit commerce est rongé par la concurrence des hypermarchés et les plateformes numériques.

Ces questions viennent parfois hanter les nuits des habitants.

Un beau jour, dix femmes virevoltantes et à l’esprit nomade décident de récolter les rêves et les projets des habitants de 10 villages à la frontière de deux départements.

Elles organisent avec les habitants un festival de naissances des rêves et des projets. De village en village, c’est le feu d’artifices de foot, musique, danse, repas, exposition et écoute et partage des rêves et de projets.

Elles connaissent quelques vents contraires. Mais elles ont des ressources et leur désir est plus fort que tout.

Les Monts qui pétillent naissent.

L’association lance avec les porteurs de projets, les collégiens, les partenaires des initiatives autour de thèmes : MOBILITE NOURRIR LOISIR SANTE qui se concrétisent avec des apéros projets, des repas avec les produits locaux sur des marchés des 10 communes.

Le cycle confinement, déconfinement vient perturber fortement les champs des possibles des liens. Les marchés à l’arrêt, les groupes ne peuvent plus se réunir. L’énergie de certains membres s’use.

Pendant ce temps, le groupe de coordination, prépare, présente et l’association devient Espace de Vie Sociale.

Les monts qui pétillent ne lâchent rien et surtout pas leur raison d’être.

Les habitants, quel que soit leur âge, les communes, les partenaires sont invités à participer à la vie des apéros projets, des actions de la Vie Sociale, de la création du festival 2021 autour de la Mobilité.

Les monts qui pétillent vibrent.”

Merci à Catherine Redelsperger du groupe de soutien-veille, qui accompagne nos actions et notre organisation depuis le début, pour ce joli texte