Deux nouvelles salariées aux Monts qui pétillent !

Une arrivée sous le signe des projets

J’ai la chance d’avoir grandi entre l’Amérique Latine et l’Afrique, dans des mégalopoles tentaculaires, sans silence ni espaces verts. Quand j’ai postulé pour travailler au sein des Monts qui Pétillent, j’ai eu droit à quelques yeux écarquillés. « Mais qu’est-ce que tu vas faire là bas ?! ». Arrivée depuis trois semaines au sein de l’équipe, je ne peux dire qu’une chose : je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer !

Je m’appelle Léa, j’ai 22 ans, et après des études en Science Politique et Sociologie et quelques années d’engagement associatif, j’ai décidé de partir à la découverte du Livradois-Forez. J’ai rejoint les Monts qui pétillent en tant que Chargée de Mission « Territoires et Mobilités ». Passionnée de montagne, toujours partante pour une randonnée ou une journée à grimper, accro aux voyages à vélo, la question des mobilités trouve chez moi un écho tout particulier.

Depuis mon arrivée, nous n’avons pas chômé ! Noémie, qui nous rejoint d’Allemagne en septembre, est venue passer quelques jours avec nous en juin. Nous avons pu nous rencontrer, et commencer à envisager nos futurs projets. Côté mobilités, le programme a été bien chargé. Invitées au Charade Electric Festival pour présenter le projet déposé dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêt Avenir Montagne Mobilités, nous avons pu échanger avec les autres Lauréats et approfondir notre travail avec Orbimob’ autour de la mobilité décarbonée.

Afin de poursuivre nos actions sur le territoire, nous avons également déposé un dossier dans le cadre du Budget Écocitoyen du Puy-de-Dôme afin de concrétiser notre projet de remorque mobile et aller à la rencontre des habitant.e.s des communes sur lesquelles nous œuvrons. Le projet que nous avons déposé est pour la création d’une remorque multiusages afin de déployer nos activités sur l’ensemble du territoire. Nous créerons des modules interchangeables selon les usages recherchés en réponse aux désirs des habitant.e.s.

  • un accès aux informations sur les solutions de mobilités écologiques et inclusives existantes (1er levier identifié pour changer de pratique),

  • l’expérimentation de vélos à assistance électriques et d’une remorque pour transporter enfants et/ou cartons (mode actif plébiscité pour lequel un accompagnement est sollicité),

  • un atelier d’autoréparation de vélos, en partenariat avec des associations locales (pour une durée de vie prolongée pour nos vélos et notre souveraineté mécanique),

l’expression des habitant.e.s de leurs rêves, idées, capacités pour rêver et créer des mobilités qui pétillent. Une campagne de votes aura bientôt lieu, et nous comptons sur vous pour faire de cette belle idée une réalité !

Tout au long de l’été, nous sillonnerons le Haut-Forez afin de continuer à vous rencontrer. Ce sera pour moi l’occasion de continuer à découvrir cette belle région. Nous communiquerons bientôt les dates de nos passages, alors à vos agendas !

Au plaisir de vous croiser, sur un marché, lors d’une pépite ou sur un sentier !

Léa Pignard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :