Il était une fois “Les Monts qui pétillent”, vous connaissez vraiment ?

“Et si on reprenait un peu le fil de l’histoire pour bien comprendre d’où est née cette association, pourquoi et comment… et surtout quelles actions sont menées maintenant ?

Il était une fois un territoire de montagnes du Livradois forez, ses forêts, ses arbres fruitiers, ses cultures de légumes, ses animaux des champs et ses animaux sauvages. Les enfants, adolescents, parents, grands-parents, arrières grands parents y étudient, vivent, travaillent, se détendent, se soignent. Pour se déplacer ils prennent leur voiture, et quand c’est possible le train, et certains aimeraient tant prendre leur vélo.

Les montagnes sont vraiment magnifiques et les habitants aimeraient continuer à y avoir une belle vie, y voir grandir leurs enfants et se nourrir avec des produits locaux. Une ombre obscurcit le ciel, les jeunes y trouvent difficilement du travail et certaines maisons restent à l’abandon, le petit commerce est rongé par la concurrence des hypermarchés et les plateformes numériques.

Ces questions viennent parfois hanter les nuits des habitants.

Un beau jour, dix femmes virevoltantes et à l’esprit nomade décident de récolter les rêves et les projets des habitants de 10 villages à la frontière de deux départements.

Elles organisent avec les habitants un festival de naissances des rêves et des projets. De village en village, c’est le feu d’artifices de foot, musique, danse, repas, exposition et écoute et partage des rêves et de projets.

Elles connaissent quelques vents contraires. Mais elles ont des ressources et leur désir est plus fort que tout.

Les Monts qui pétillent naissent.

L’association lance avec les porteurs de projets, les collégiens, les partenaires des initiatives autour de thèmes : MOBILITE NOURRIR LOISIR SANTE qui se concrétisent avec des apéros projets, des repas avec les produits locaux sur des marchés des 10 communes.

Le cycle confinement, déconfinement vient perturber fortement les champs des possibles des liens. Les marchés à l’arrêt, les groupes ne peuvent plus se réunir. L’énergie de certains membres s’use.

Pendant ce temps, le groupe de coordination, prépare, présente et l’association devient Espace de Vie Sociale.

Les monts qui pétillent ne lâchent rien et surtout pas leur raison d’être.

Les habitants, quel que soit leur âge, les communes, les partenaires sont invités à participer à la vie des apéros projets, des actions de la Vie Sociale, de la création du festival 2021 autour de la Mobilité.

Les monts qui pétillent vibrent.”

Merci à Catherine Redelsperger du groupe de soutien-veille, qui accompagne nos actions et notre organisation depuis le début, pour ce joli texte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *